Recommissioning

Qu’est ce que c’est ?

C’est une étude approfondie du fonctionnement des installations de chauffage, ventilation et climatisation avec pour objectif d’abaisser les consommations d’énergie et améliorer le confort des occupants. L’étude est sanctionnée par un rapport proposant des mesures d’améliorations de performances essentiellement orientées vers les systèmes de régulation et l’optimisation des séquences de contrôle.

Ce type d’étude représente un investissement modéré pour un TRI rapide avec des modifications systèmes mineurs.

Temps de retour sur investissement

Economies d’énergie

Entre 1 à 5 ans

De 5 à 15 %

Déroulement d’un Recommissioning

Planification

Définir les rôles, objectifs, interlocuteurs

Investigation

Analyse approfondie de l’existant, développement des mesures

Implantation

Mise en oeuvre des mesures retenues par les entreprises

Transfert et Persistance

Partage des connaissances aux équipes opérationnelles

Quels intérêts pour le client ?

Evidemment, le client bénéficie d’un allègement de sa facture énergétique annuelle récurrente. Mais pas seulement. Une étude de RCx offre une pérennité aux équipement (suppression des cours cycles, des pannes récurrentes), améliore le confort des occupants et à vocation à simplifier l’opération du bâtiment.

L’abaissement des frais fixes opérationnelles du bâtiment permet d’augmenter la rentabilité du bien immobilier. En résumé :

  • facture énergétique abaissée
  • pérennité des équipements
  • conforts des occupants amélioré
  • maintenance simplifiée
  • accroissement de la valeur de l’actif

Quand faut-il effectuer un recommissioning ?

Une réponse positive à 2 questions ou plus indique qu’il pourrait être intéressant de procédé à une étude de recommissioning

  • Augmentation injustifiée des consommations d’énergie ? La facture d’énergie est 10% supérieure à l’année précédente ?
  • Les plaintes liées au confort ont augmentées ?
  • Le personnel du bâtiment est-il courant de problèmes et a-t-il le temps et les compétences pour les résoudre ?
  • Les consommations d’énergie de nuit, de week-end et lors des congés ont augmentées ?
  • La programmation des systèmes de régulation a été modifiée pour résoudre rapidement un problème ?
  • Les défaillances du matériel et de l’équipement sont fréquentes ?
  • il y a eu des projets importants de modification ou agrandissement des locaux
  • Il y a eu des changements importants dans l’usage ou la proportion de l’espace utilisé / inutilisé
  • Les principaux appareils CVC consommateurs (chaudières, CTA, …) ont fait l’objet de modifications importantes.

Pourquoi un recommissioning avec LNC

Une étude étude de recommissioning nécessite des  compétences théoriques de CVC, de l’expérience terrain et des connaissances en efficacité énergétique. LNC possède l’ensemble de ces aptitudes.

LNC réfère ses études aux « Guide de recommissioning (RCx) pour les propriétaires et les gestionnaires de bâtiments » développé par Ressources Naturelles Canada, adapté du « Guide US-EPA » rédigé par Portland Energy Conservation Inc. (PECI). LNC s’est formé à Montréal.

De beaux succès de recommissioning

Si les études de recommissioning sont encore émergentes en Europe, elles sont déjà bien développer en Amérique du nord. Il y a eu de beaux succès dont certains ont été primé au concours Energia par l’Association Québécoise pour la Maîtrise de l’Energie (AQME), homologue de l’ADEME en France.

Je vous joins quelques références issues de différents secteurs d’activités et volume d’installation. A noter que si les charges hivernales québécoises sont 2 à 3 fois supérieures à la métropole, le coût de l’énergie est 2 à 3 fois moins important.

RCx succes 1

RCx succes 2

RCx succes 3

Et en France ?

LNC réalise un recommissioning pour le compte de Cinéville sur un complexe Cinématographique. L’étude en cours laisse entrevoir des économies d’énergies supérieures à 20% par an.

Le temps de retour sur investissement est inférieur à 1 an.

Le FRAC de Bretagne a également missionné LNC pour l’étude de recommissioning de leurs installations CVC. Les investigations seront réparties entre hiver 2018 et été 2019.